Lou van ‘t Riet

Pour recevoir des informations sur les œuvres disponibles de cet artiste, merci de nous contacter au +32 2 347 18 49.

Œuvres

Montreal – 2021
Acier thermolaqué
75 x 50 x 10 cm (trityque fermé)
75 x 116 x 10 cm (triptyque ouvert)
Titré, daté, signé et numéroté 1/6 au dos
Édition de 6 exemplaires

Noon – 2021
Acier thermolaqué
75 x 50 x 10 cm (triptyque fermé)
75 x 116 x 10 cm (triptyque ouvert)
Titré, daté, signé et numéroté 1/6 au dos
Édition de 6 exemplaires

Cafayate – 2021
Acier thermolaqué
100 x 70 x 10 cm (trityque fermé)
100 x 163 x 10 cm (trityque ouvert)
Titré, daté, signé et numéroté 1/6 au dos
Édition de 6 exemplaires

RR – 2021
Acier thermolaqué
100 x 60 x 10 cm (trityque fermé)
100 x 116 x 10 cm (trityque ouvert)
Titré, daté, signé et numéroté 2/6 au dos
Édition de 6 exemplaires

Rurrenabaque – 2021
Acier thermolaqué
120 x 80 x 10 cm (trityque fermé)
120 x 201 x 10 cm (trityque ouvert)
Titré, daté, signé et numéroté 1/6 au dos
Édition de 6 exemplaires

Midnight – 2021
Acier thermolaqué
120 x 80 x 10 cm (trityque fermé)
120 x 187,5 x 10 cm (trityque ouvert)
Titré, daté, signé et numéroté 1/6 au dos
Édition de 6 exemplaires

Antarctica – 2021
Acier thermolaqué
140 x 70 x 10 cm (trityque fermé)
140 x 161 x 10 cm (trityque ouvert)
Titré, daté, signé et numéroté 2/6 au dos
Édition de 6 exemplaires

Belgium – 2021
Acier thermolaqué
140 x 100 x 10 cm (trityque fermé)
140 x 186 x 10 cm (trityque ouvert)
Titré, daté, signé et numéroté 1/6 au dos
Édition de 6 exemplaires

Biographie

Lou van ’t Riet redéfinit le tryptique pour une nouvelle communion avec l’art.

Lou van ‘t Riet a grandi à Bruxelles où elle étudie le design et l’architecture au CAD (College of Art & Design) avant de partir pour New York pour son Master en Fine Arts à la SVA (School of Visual Arts). Conquise par la ville elle continuera à y vivre jusqu’en 2017, y travaillera à la Chamber Gallery et pour l’artiste pluridisciplinaire Katie Stout.

Durant ces années de formation Lou continue à enrichir son réseau de références artistiques au travers d’expositions, rencontres avec des artistes et professionnels du monde de l’art.
Sa réflexion se tourne vers la relation entretenue entre le public et les œuvres d’art.
Au travers de ses heures passées à la galerie et au cours de ses visites personnelles Lou observe les modes d’appréhension des œuvres d’art par le public. Elle constate ainsi une distance entre le regardeur et l’œuvre. ‘Do not touch’, ‘stand back’ et autres injonctions s’immiscent et viennent troubler l’immersion ou la contemplation qui créent aux yeux de Lou un rapport si particulier avec l’œuvre.

« C’est le regardeur qui fait l’œuvre »
Marcel Duchamp. Conférence autour de l’œuvre « Fontaine » de Marcel Duchamp, 1965.

Au travers de ses créations Lou s’essaye à remédier à cette distanciation. Ainsi, elle crée de nouvelles façons d’interagir et de vivre l’art au croisement entre Art Cinétique, Op Art et Interactif. L’objectif principal est de briser la règle du ‘Do not touch’ et créer des œuvres où le regardeur doit s’investir. Son concept est une approche sensorielle qui nous permet de vivre l’art à un autre niveau, car elle remet en question les règles que l’on observe traditionnellement.

C’est de cette volonté que sont nés les triptyques que le regardeur est cette fois-ci invité à manipuler. Ces sculptures murales se composent de trois panneaux articulés – en métal ou en bois – de formes et de couleurs différentes qui créent des effets visuels variés lorsqu’ils sont actionnés.
Ouvrir ou fermer un ou deux côtés de l’œuvre révèle des combinaisons multiples grâce aux formes et aux couleurs qui apparaissent ou disparaissent. Partiellement ou complètement ouvert, nous découvrons de multiples compositions, invitant à la contemplation.

Les triptyques reflètent également le goût des voyages de Lou. Chacun est inspiré et nommé d’après les paysages et les couleurs des différents lieux où elle a voyagé ou vécu. Par exemple le Triptyque Venice est inspiré par les soirées passées dans la ville, présentant deux panneaux aux bleus foncés qui une fois ouverts révèlent un jaune, rouge et orange chatoyant.

Ce Triptyque, le premier réalisé, a d’ailleurs été exposé au Palazzo Michiel dans le cadre de la Biennale de Venise en 2019.

Ces sculptures, produites en éditions limitées, peuvent être placées à l’intérieur comme à l’extérieur, selon les matériaux utilisés. Au cours de ces dernières années, Lou a aussi imaginé des Triptyques pour des commandes spéciales reflétant les couleurs de l’univers du collectionneur.

Écrit par Astrid Malingreau©

Expositions majeures

Expositions collectives

2019 : Palazzo Michiel, Biennale de Venise, Venise

Expositions personnelles

2021 : Lou Van ‘T Riet : Galerie Aliénor Prouvost, Bruxelles 

SOUSCRIVEZ À NOTRE NEWSLETTER

*Les champs obligatoires sont indiqués par un astérisque.
Vos données personnelles ne seront pas communiquées à des tiers, ni diffusées, ni transférées.