Salomé de Fontainieu

Pour recevoir des informations sur les œuvres disponibles de cet artiste, merci de nous contacter au +32 2 347 18 49.

Œuvres

Huile 7 – 2018
Huile sur toile
100 x 81 cm
Signée, titrée, datée et située « Aix-en-Provence, Bibémus » au dos

Rouge – 2020
Huile sur toile
194,5 x 130 cm
Signée, titrée et datée au dos

Shadow – 2020
Huile sur toile
194,5 x 130 cm
Signée, titrée et datée au dos

Huile 4 – 2018
Huile sur toile
Diptyque
116 x 178 cm
Signée, titrée, datée et située « Aix-en-Provence Bibémus » au dos

Paysage de Bibémus 4 – 2020
Encre de Chine et acrylique sur papier
Diptyque
162 x 244 cm / 63,7 x 96 in.
Signé, titré et daté au dos

Paysage de Bibémus 1 – 2020
Encre de Chine et acrylique sur papier
164 x 123 cm / 64,5 x 48,4 in.
Signé, titré et daté « Été 2020 » au dos

Feuillage 3 – 2020
Encre de Chine et acrylique sur papier
Diptyque
120 x 160 cm
Signé, titré, daté et situé « Été 2020 à Bibémus » au dos

Encre 60 – 2020
Encre de Chine et acrylique sur papier
Triptyque
120 x 240 cm
Signé en bas à droite

Encre 59 – 2020
Encre de Chine, huile et acrylique sur papier
Triptyque
80 x 88 cm

Behind 2 – 2020
Encre de Chine, acrylique, huile et bois sur carton
105,5 x 68,5 cm
Signé, titré et daté au dos

Résille – 2019
Encre de Chine, acrylique, bois et métal sur carton
119 x 78 cm
Signé en bas à droite

Encre 33 – 2018
Encre de Chine, gouache et acrylique sur carton
114,5 x 79,5 cm

Encre 55 – 2020
Encre et acrylique sur papier
120 x 80 cm
Signé en bas à droite

Encre diptyque – 2018
Encre de Chine et acrylique sur carton
Diptyque
118 x 129,5 cm
Signé en bas à droite
Signé, daté et titré au dos

Encre 53 – 2020
Encre de Chine et acrylique sur papier
120 x 111 cm
Signé en bas à droite

Tête 1 – 2020
Bois et acrylique
79 x 51 x 48 cm

Vaille que vaille – 2018
Bois, acrylique et plumes
140 x 15,5 x 15,5 cm
Signée et datée sous le pied

Biographie

Salomé de Fontainieu est née en 1973 à Paris. En 1997, elle se forme au CEMR (Centre européen des métiers de la restauration) de Venise, où elle mène des expérimentations sur la coloration du béton.

Autodidacte passionnée et polyvalente, elle s’exprime aussi bien par le collage, l’encre, l’huile, la sculpture et le mobilier. Son travail pictural s’articule ainsi autour de plusieurs axes formels.

Pour les Encres, l’artiste utilise une plume métallique fixée sur une longue baguette afin de tracer des lignes verticales à distance sur du papier. Ces lignes parallèles et les espaces aléatoires qui les séparent, confèrent un rythme et une musicalité à l’ensemble des tableaux. S’ajoutent des coulures, des taches et autres « accidents » qui animent ces paysages comme les mouvements d’une pensée en cours. Ainsi, se développe sous nos yeux un espace linéaire rythmé par des pleins et des vides. La musicalité et le lyrisme du geste scandent la toile et entretiennent des affinités entre les traces d’encre de Chine.

En ce qui concerne « les Collages », l’artiste met en place un langage plastique sous la forme d’aplats de peintures sur du carton. La découpe qui suit ce premier geste et le positionnement de ces modules conduisent à un exact équilibre. Ce processus d’occupation d’un espace choisi s’accompagne d’un jeu de correspondances entre les différentes couleurs. Le matériau découpé est alors mis en perspective et en relief. Cette architecture découle comme pour les Encres d’une superposition qui participe à la profondeur du tableau. Ces travaux peuvent être pensés, en quelque sorte, comme des sculptures statiques.

Expositions collectives

Expositions collectives

2019: Exposition « La Couleur au service de l’abstraction », Galerie Aliénor Prouvost, Bruxelles
2019 : Exposition à HLM/Hors-Les-Murs – Marseille
2014 : The Salon, Galerie Diane de Polignac, New York.
2013 : Manufacture des Gobelins, Paris.
2013 : Galerie Homer de Richard Mishaan, New York.
2013 : The Salon, Galerie Diane de Polignac, New York.
2013 : Masterpiece, Galerie Diane de polignac, London.
2008 : Salon du design, le VIA, Milan

Exposition personnelle

Exposition personnelle

2018 : Exposition chez Miguérès Moulin, Paris
2006-2007 : Réalisation pour le Mobilier national de l’aménagement du bureau du Ministre de la Culture et de la Communication

Interview

Où passez-vous votre confinement et avec qui ?

Je suis à Marseille dans une maison avec un extérieur assez grand pour faire des projets de jardinage et d’aménagements pour profiter encore plus du printemps et de l’été à venir. Je suis en compagnie de mon mari et de mes deux enfants de 14 et 18 ans. Nous vaquons à nos occupations assez tranquillement.

Quel est l’endroit où vous passez le plus de temps en ce moment ?

L’endroit où je passe le plus de temps en ce moment est mon atelier même si je l’ai un peu délaissé les premières semaines.

Comment vous occupez-vous ?

Le matin est plutôt destiné aux tâches de la maison et à mettre mes enfants en mode « étude », tandis que l’après-midi je suis la plupart du temps dans mon atelier.

Le confinement vous apporte-t-il des éléments intéressants dans votre travail ?

Au début je me suis dit que c’était un peu comme si j’étais en « résidence » chez moi et qu’il fallait que je garde un témoignage de cette période. J’ai alors rempli deux carnets entiers de croquis de mes enfants en confinement, croquant tantôt leurs postures avachies ou lovées sous quantité de couettes, tantôt des moments d’activités créatrices effrénées…

J’ai toujours fait un peu de croquis, surtout de mes enfants petits, mais avec le confinement j’ai recommencé à en faire beaucoup plus. Le croquis permet en fait un trait très rapide. On ne pense pas vraiment à ce que l’on fait, le geste suit l’esprit et pas les yeux. En cherchant trop on perd le naturel. C’est la non maitrise du geste, l’accident et l’urgence qui créent un truc qui marche.

Et puis je suis remontée dans mon atelier travailler sur des idées plus abstraites.

Dites-nous en plus sur votre travail actuel.

Mon travail actuel porte sur une série d’œuvres en bas-relief, à la fois sculpture et peinture. Ma dernière œuvre est une sculpture-peinture que j’ai appelé une fois terminée « Fenêtre » tant elle se révélait à propos.

On y voit d’un côté, un élément en bois noir brut qui projette son ombre portée sur la toile tandis que de l’autre côté, une grande forme peinte en accentue son contour. Par hasard, ces deux éléments placés de part et d’autre de la toile ont dessiné les contours d’un cadre. Le regard ricochant sur ces plans successifs s’engouffre dans le fond lumineux. De même, notre regard et nos esprits contraints cherchent à travers nos fenêtres la lumière d’un au-delà.

SOUSCRIVEZ À NOTRE NEWSLETTER

*Les champs obligatoires sont indiqués par un astérisque.
Vos données personnelles ne seront pas communiquées à des tiers, ni diffusées, ni transférées.